Rechercher

Quand le mobile réinvente le paiement


A mesure que le commerce se développe sur le web mobile et les applications, les paiements basculent également sur cet écran.

En Occident, la carte bancaire est encore le premier moyen de paiement sans contact

Dans les pays occidentaux, les consommateurs donnent pour le moment la priorité au « sans contact » par carte. En France, cette technologie représente déjà près de 40% des transactions par carte. En 2017, on compte un total de 1,2 milliard de transactions sans contact pour une valeur de 11 milliards d’euros. Outre ce succès de la carte sans contact, les Occidentaux peuvent également tester des solutions de paiement sans contact NFC depuis leur téléphone mobile (Paylib, Apple Pay...) mais les chiffres sont encore marginaux.

Les paiements mobiles sont rares en point de vente

Selon Juniper Research, en occident, les transferts d'argent via mobile interviennent principalement pour le commerce électronique (43%) et les transferts d’argent interpersonnels (39%). Encore marginal, le paiement sans contact en point de vente via mobile est évalué à 4% des transactions en 2017 mais il devrait bondir à 12% à l’horizon 2021 à mesure que les technologies NFC seront intégrées aux smartphones.

Popularisée par les dernières générations de cartes bancaires, le NFC « Near Field Communication » est un moyen de communication à courte distance particulièrement bien adapté aux smartphones.

La technologie NFC a été adoptée par les grands noms du smartphone tel que :

  • Apple avec Apple Pay (technologie NFC et SE (Secure Element), mais aussi le capteur d’empreintes digitales pour le paiement d’applications sur son app store

  • Samsung Pay : s’appuie sur les technologies NFC tout comme Apple Pay, mais également MST (après rachat de la start-up LoopPay), ce qui permet d’être compatible avec des terminaux de paiement non NFC

  • Google Pay

  • Microsoft

Enfin, BNP Paribas, La Banque Postale, Société Générale, Crédit Mutuel Arkéa, Crédit Agricole et la Caisse d’Épargne ont lancé Paylib sans contact HCE (sous Android), qui permet de payer avec son mobile pour tous les achats y compris supérieurs à 20 euros.

Selon les statistiques produites par Cartes Bancaires, la moitié des commerces sont désormais équipés de terminaux de paiement NFC, compatibles avec les dernières générations de cartes bancaires mais également des solutions de paiement NFC comme Apple Pay ou Paylib.

La situation est différente dans d'autres régions du monde

En Afrique, des opérateurs ont lancé depuis près de 10 ans des solutions de paiement par SMS. Qu’il s’agisse de Vodafone M-Pesa ou d’Orange Money, le système permet de déposer, retirer et transférer facilement de l’argent en utilisant un numéro d’identification personnel (PIN) et un SMS sécurisé. Selon des chiffres de la GSMA, plus de 140 millions de personnes utilisent désormais ces services en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud-Est. En Europe et Asie centrale ils ne sont que 7 millions à les utiliser.

C'est en Chine que le paiement mobile est aujourd’hui le plus développé. Des services tels que Alipay ou WeChat Pay ont respectivement attiré 450 et 600 millions d’utilisateurs actifs.

Les solutions de paiement mobiles bénéfiques au e-commerce

Les solutions reposant sur la saisie des coordonnées d’une carte bancaire peuvent avoir un impact négatif sur les taux de transformation. Selon la Fédération e-commerce et vente à distance, 10% des abandons de panier proviennent d’un processus de commande trop long. Et sur mobile, la saisie d’un numéro de carte bancaire, voire d’un code de sécurité 3D Secure, rend l’expérience encore plus complexe pour les consommateurs.

Inspirées du paiement en « 1 Click » popularisé par Amazon sur ordinateur, des solutions consistant à mémoriser les coordonnées bancaires du consommateur permettent de fluidifier cette étape du paiement. Et grâce au composant biométrique présent sur le smartphone, le consommateur peut remplacer la saisie d’un code de sécurité par le simple fait d’apposer son empreinte digitale. Baptisée One Touch, cette fonctionnalité permet de facilement d'effectuer un paiement sans avoir à saisir le moindre numéro de carte ou code de sécurité.

Sources : Source GSMA Mobile Money Deployment Tracker; GSMA Sate of Industry Report 2016; World Bank Global Findex - McKinsey&Company

Mobile Marketing Association France "SMART PAYMENT : Quand le smartphone réinvente le paiement"


0 vue